إعـــــــلان

تقليص
لا يوجد إعلان حتى الآن.

:

تقليص
X
  • تصفية - فلترة
  • الوقت
  • عرض
إلغاء تحديد الكل
مشاركات جديدة

  • :

    LObservatoire Lunaire des Musulmans de France: la solution extrme



    Lapproche de lOLMF rvle une obstination vouloir prendre la lettre certains hadiths du Prophte (Paix et Bndiction dAllah sur Lui), bien que de nombreux oulmas musulmans aient montr, depuis des sicles, que lesprit de ces hadith


    Par Nidhal Guessoum
    | le 11. avril 2014 - 23:0


    permet ou mme encourage ladoption de mthodes plus adquates.
    Soutenez nous, abonnez vous !
    Partagez :Share on printShare on emailShare on twitterShare on facebook

    A propos de l'auteur

    Nidhal Guessoum


    Astrophysicien, a travaill au Goddard Space Flight Center de la Nasa. Professeur luniversit amricaine de Sharjah (Emirats Arabes Unis), dont il est galement le vice-doyen, Nidhal Guessoum est l'auteur de Islam et science : Comment concilier le Coran et la science moderne.

    Cette anne, le dbat autour de la dtermination du dbut du mois de Ramadan et dautres dates islamiques importantes a t lanc trs tt. En effet, trois mois avant le Ramadan, un groupe de musulmans vient de lancer lObservatoire Lunaire des Musulmans de France (OLMF), travers un petit site web, une vido de 20 minutes, et une dizaine d observateurs . Cet OLMF prconise la dtermination des mois islamiques par la prsentation de preuves photographiques du croissant durant la nuit du doute , plus prcisment le soir qui prcde le dbut du Ramadan, ou autres mois
    Aprs la proposition mise et entrine, lanne dernire, par lUOIF et le CFCM dadopter le calcul et un calendrier islamique pur et simple bas sur une visibilit du croissant nimporte o dans le monde , cet OLMF va lautre extrme, savoir la dtermination des mois par observation (visuelle ou tlescopique) limite au sol franais. Ce projet est erron et fait fausse route pour plusieurs raisons que je vais expliquer brivement.
    Tout dabord, cette approche de la dtermination de chaque mois islamique annule purement et simplement le concept de calendrier et ignore compltement le besoin de connatre lavance les dates de lAd-el-Fitr, en particulier, connaissance qui permettrait aux musulmans de demander un cong, de planifier leurs ftes et leur vie quotidienne.
    Lapproche de lOLMF rvle une obstination vouloir prendre la lettre certains hadiths du Prophte (Paix et Bndiction dAllah sur Lui), bien que de nombreux oulmas musulmans aient montr, depuis des sicles, que lesprit de ces hadiths permet ou mme encourage ladoption de mthodes plus adquates.
    Secundo, si on adopte cette approche observationnelle durant la nuit du doute , pourquoi se limite-t-on au sol franais ? Quen sera-t-il des musulmans dOutre-mer ; auront-ils leurs propres dates de Ramadan, dAd, et autres, selon leurs observations et photographies locales ? Et mme pour la France mtropolitaine, pourquoi rejetterait-on une photo prise dEspagne ou dItalie qui, tant des latitudes infrieures, auront de plus grandes chances de voir le croissant? Pourquoi veut-on diviser les musulmans dEurope (je suppose que lOLMF prconise un observatoire pour chaque pays) et les sparer de ceux dAfrique, du Moyen-Orient et dailleurs ?
    Quen sera-t-il lorsque le croissant sera vu au Sngal ou ailleurs en Afrique, mais pas en France (nous verrons ci-dessous que cette situation se produira trs frquemment) ? Une annonce ngative de lOLMF ne provoquera-t-elle pas prcisment la cacophonie quelle critique dans sa vido, cacophonie prsente comme la raison essentielle qui a conduit la cration de cette organisation ? Notons de plus, que lOLMF nous informe dans sa vido que la preuve photographique (si elle se matrialise) sera diffuse deux heures aprs lobservation, cest--dire aprs minuit (puisque le coucher du soleil en France, en Juin et Juillet, se produit vers 22 heures et quil faut attendre au moins 20-30 minutes avant que le ciel sassombrisse suffisamment pour que le croissant puisse tre observ et photographi), soit bien aprs que les annonces aient t faites en Afrique et au Moyen-Orient
    Regardons maintenant ce que nous rserve la lune pour les prochains Ramadans et Ads.
    Pour 2014, la nuit du doute du Ramadan aura lieu le 27 Juin, mais ce soir-l, le croissant ne sera visible quen Amrique du Sud. Le 28, le croissant sera visible trs facilement lil nu en Afrique et assez facilement au Moyen-Orient ; en France, il sera peut-tre visible au tlescope (mais pas lil nu), mais quen sera-t-il si lOLMF, pour des raisons mtorologiques ou autres, nest pas en mesure de produire sa preuve photographique ? Dira-t-on aux musulmans de France de ne pas jener, alors que le reste du monde le fera ? La situation sera encore plus complexe lors de lAd (le soir du 28 Juillet), lorsquil sera strictement impossible de voir le croissant en France, mais il sera parfaitement visible au tlescope du Sngal Madagascar.
    En 2015, les mmes situations potentiellement porteuses de discorde se prsenteront nouveau pour le dbut du Ramadan ainsi que pour lAd.
    En 2016, la situation se compliquera un peu plus (pour lOLMF), car la veille du Ramadan, le croissant sera absent du ciel franais, mais il sera visible lil nu ou au tlescope dans la plupart des pays africains. De mme pour lAd de 2017.
    Bref, si on veut viter la cacophonie qui, lan dernier, a t prcisment le rsultat dun dcalage entre les dates annonces par lUOIF et le CFCM dun ct, et la plupart des pays arabo-musulmans de lautre, ce nest pas en adoptant une telle approche limite au sol franais et en insistant sur lobservation du croissant et son annonce vers minuit, la veille dune grande date religieuse
    LOLMF ne rsoudra pas ce problme de la dtermination des mois et ftes islamiques simplement en montrant au public que les outils les plus performants seront utiliss (tlescope, appareil photo de pointe, ordinateur et systme informatique qui permet de trouver la lune automatiquement , etc.), outils dont disposent tous ceux qui sintressent la question de par le monde.
    Dautre part, lOLMF a fait appel Thierry Legault, un astronome amateur devenu clbre grce ses excellentes photographies de la lune et du soleil, et dont lexpertise pratique est utile tous. Cependant, son affirmation que les calculs de visibilit du croissant ne sont que des estimations est une demi-vrit qui sera, et est dj, exploite mauvais escient. En effet, les conditions mtorologiques tant quasiment impossibles prdire lavance pour un lieu et une heure donns, la prdiction de lobservation du croissant ici ou l, et telle heure de tel soir, savre dautant plus incertaine.
    Cependant, si on largit la zone dans laquelle toute observation sera accepte et adopte par le reste de la population, en dautres termes, si on prend un grand pays ou une zone (lAlgrie, le Moyen-Orient, lAfrique, les continents amricains tout entiers, etc.), alors les prdictions sont trs fiables. Cest sur cette base que les propositions de calendriers (unifi, bi-zonal, tri-zonal) ont t avances par les experts musulmans, de la Malaisie aux Etats-Unis. Certains dentre nous jouissent de plus de vingt-cinq ans dexprience en la matire, une grande et longue exprience que nous mettons au service des musulmans, de tous les musulmans, de France et dailleurs, de manire srieuse et rflchie



    :



    :
    11 2014
    :


    : ѡ ʡ ߡ .
    ɡ - .

    .


    ( ) ɡ .

    :


    ɡ ( ) (). ɡ : : ѿ




    . ( ) . : .
    ( ) . ..
    : ɡ .
    ( )
    ɡ .

    : ϻ ɿ ѡ .. ɿ ɡ ( ܻϫ ) -

    ɡ ( ) " ݡ " " () ɿ () ""( ) ϡ ( ɡ 20 30 ) -.
    .
    ݻ 2014 27 . - - ( ) "" ѿ : ǡ ( 28 ) .

    2015 .

    2016 . 2017.
    ѡ "" ɡ .
    - ( " "..) .
    ӡ . " " ɡ á . : .
    ϡ ( - ..). ( ..) ǡ ɡ .


    .
يعمل...
X